Recyclage des emballages

La multiplication des emballages a engendré un problème planétaire de gestion des déchets (qui aboutissement soit des décharges à ciel ouvert, soit dans des incinérateurs lorsqu’ils ne sont pas recyclés). Dans des pays comme la France où la collecte des déchets et relativement efficace, nous ne voyons pas les conséquences de problèmes qui restent lourds à gérer.

 

Nous voyons seulement nos impôts locaux augmenter. Les grèves des sociétés de collecte des déchets à Naples et les images de déchets qui s’entassent dans les rues ou de gigantesque décharges à ciel ouvert, viennent nous rappeler qu’il y a là un véritable enjeu. Or, nous avons le pouvoir d’agir sur la gestion des emballages.

 

Que pouvons-nous faire ’

Pour participer à une gestion durable des emballages, nous pouvons agir de trois façons.

 

Préférer les produits qui présentent peu d’emballages

Les industriels tentent de séduire les consommateurs avec des emballages de plus en plus sophistiqués. C’est fantastique car ils nous facilitent souvent le quotidien. Mais, parfois, il y a des excès : c’est le cas de la mode des emballages individuels ou des mini portions. Privilégiez les achats de produits en quantité normale : cela vous reviendra beaucoup moins cher et vous allégerez la charge de gestion de déchets de votre collectivité locale, donc, vos impôts locaux.

 

Réutiliser les emballages qui peuvent l’être

Certaines boîtes en plastique utilisées pour la vente d’aliments sont presque d’aussi bonne qualité que les boîtes de type Tupperware, qui coûtent très cher.

Certaines bouteilles en plastique peuvent être recyclées en petits pots de fleurs.

Les bouteilles de de verre.

En réutilisant les bocaux en verre, par exemple, pour stocker des céréales, vous pouvez acheter des produits dans des emballages plus légers et souvent moins chers.

 

Trier les emballages

Dans l’idéal, jetez vos emballages plastiques dans une poubelle spéciale chez vous : cela facilitera votre tâche lorsque vous irez au container de recyclage.

Si vous habitez un immeuble, il est possible que vous ayez une poubelle spéciale pour les papiers et cartons et une autre spéciale pour les emballages en plastique et le plastique. Parfois, il s’agit d’une seule et même poubelle. Lisez attentivement les étiquettes, un petit effort de votre part, évitera du travail dans l’usine de triage des déchets.

 

La récupération, c’est à la mode

Si vous avez 30 ans et que vous dites autour de vous que vous récupérez des emballages, vous risquez de faire sourire. Il y a quarante ans, la récupération était un réflexe car tous les objets manufacturés avaient une valeur perçue forte. Or, avec l’augmentation du pouvoir d’achat sans précédent qu’ont rendu possible d’abord les gains de productivité, puis la délocalisation dans les pays à bas salaires, le prix des objets a chuté et leur valeur perçue en même temps.

 

Mais le mouvement s’est inversé pour une raison de fonds : auparavant, les produits étaient produits en sur abondance car il y avait peu de consommateurs. Seuls les 800 millions d’habitants des Etats Unis, d’Europe de l’est et du Japon avaient les moyens de consommer. Aujourd’hui, les pays d’Europe de l’Est, l’Amérique Latine, une partie de l’Inde, de la Chine et du Sud Est asiatique souhaite rejoindre notre niveau de vie.

Comme la demande augmente, les prix explosent parce que plus de personne veulent acheter les mêmes produits. La tendance à l’augmentation des prix ne risque pas de s’inverser : nous allons devoir apprendre à partager et nous devrons donc payer nos emballages plus cher à l’avenir.

N’écoutez donc pas ceux qui trouvent ces réflexes de récupération sont rétrogrades. Ils vivent dans une époque révolue et lorsqu’ils se réveilleront, leur réveil sera difficile. Ils vous prendront en exemple, comme nous prenons aujourd’hui, comme modèle, les premiers utilisateurs de panneaux solaires, alors qu’ils étaient perçus comme des soixante-huitards attardés, dans les années 1990. Aujourd’hui, tout le monde veut des panneaux solaires. Les précurseurs sont des modèles.

Les réflexes de récupération sont de plus en plus à la mode. C’est vous qui avez raison.

Soyez des précurseurs du recyclage.

En France, 100 000 tonnes de vêtements sont collectées chaque année dont la grande majorité par des acteurs de l’insertion sociale et professionnelle. Des conteneurs de collecte de vêtements à la revente en magasins, focus sur le recyclage des vêtements en France.

Les appareils de fitness déstockés ou en fins de série ont une durée de vie courte. Ainsi, les entreprises, dont la politique écologiste est ancrée au cœur de leurs valeurs, propose de recycler ces appareils. De quelle façon les entreprises participent-elles à la sauvegarde de la planète ?


Récylum, l'éco-organisme en charge de la collecte et du recyclage des lampes usagées, lance la Lumibox® partout en France. En collaboration avec les distributeurs, la Lumibox® s'installe dans les supermarchés pour permettre à chacun de déposer facilement ses lampes usagées destinées au recyclage.

Voici quelques astuces pour recycler boîtes en plastique, en verre ou en métal et réaliser des économies.

Les DVD et CD ne peuvent être actuellement recyclés car ils contiennent plusieurs couches de matériaux de familles différentes. Voici donc 5 idées pour donner une nouvelle vie à vos DVD et CD.

L’aluminium est une matière première qui peut trouver un nouvel usage grâce au tri des déchets. Le recyclage de l’aluminium est donc synonyme d’économie d’énergie.

Verre, plastique papier... L’acier se recycle aussi. On peut faire un nouvel usage de l’acier grâce au recyclage.

Le recyclage des déchets permet de réutiliser les matières premières pour économiser de l’énergie. On ne recyclerait que 20% des plastiques en France. Le recyclage du plastique est pourtant indispensable pour le bien être de notre planète.

Trier ses emballages, c’est économiser de l’énergie. Le recyclage des déchets a permis d’éviter de rejeter l’équivalent de gaz carbonique d’une ville de 900 000 habitants. Verre, plastique, papier, bois, acier ou aluminium.. Les matières premières sont réutilisées grâce au recyclage des déchets.

Le composteur individuel permet de réduire près de la moitié du volume de ses poubelles. Les restes de cuisine et de déchets de jardin faisant un bon amendement organique pour la qualité du sol, pourquoi ne pas conjuguer jardinage et écologie grâce au composteur individuel’

Rien de tel que de réduire les déchets ménagers pour gaspiller moins d’énergie. Pourtant les volumes de nos déchets ne cessent d’augmenter. Réduire les déchets ménagers permettraient d’économiser l’énergie de la matière première préservée et l’énergie nécessaire à l’élimination.

De mauvaises habitudes alimentaires entraînent une forte empreinte écologique. Ne pas respecter les fruits et légumes de saison ou abuser de la viande conduisent à de lourdes conséquences sur le plan écologique.