En France, 100 000 tonnes de vêtements sont collectées chaque année dont la grande majorité par des acteurs de l’insertion sociale et professionnelle. Des conteneurs de collecte de vêtements à la revente en magasins, focus sur le recyclage des vêtements en France.


Évoluant au fil des saisons, la mode se renouvelle et laisse peu de répit aux chaussures, pantalons, jupes ou pashmina. Même si pour de nombreux français, la mode est un éternel recommencement, pour d'autres, suivre les diktats de la mode est une nécessité voire une obligation. Ainsi, de nombreuses entreprises, qui ont fait du recyclage de vêtements leur cœur de métier, reçoivent chaque année un nombre non négligeable de vêtements.

Selon l'Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Énergie (ADEME), un français utiliserait plus de dix-sept kilos de textile par an dont neuf kilos de vêtements et deux de chaussures. Un poids jugé important par les acteurs sur le marché comme Atlas For Men, qui ont décidé unanimement de trouver un moyen de recycler tous les vêtements comme une parka pour homme ou bien une polaire pour homme. De quelle manière, Le Relais, Emmaus, le Secours catholique ou Tissons la solidarité réalisent-ils ces actes laborieux ?

Connue de tous, le Relais est une entreprise qui a fait de la récupération et du recyclage textile un véritable métier. En effet, l'entreprise met à disposition des citoyens français, des conteneurs blancs dans lesquels chaque personne peut y mettre des chaussures homme dont il souhaite se séparer ou des vêtements de bébé trop étroits. Le don des vêtements, outre l'aspect purement écologique que cela implique, est également un acte citoyen qui permet de cultiver la solidarité au sein de la société française.

Collectant chaque année plus de 60 000 tonnes de fripes grâce à un système de libre dépôt, le Relais fait également appel à des bénévoles afin qu'ils réalisent des opérations de porte-à-porte. Ainsi, durant cette opération, il est possible de donner un vetement homme défraichit ou d'offrir un tee shirt délavé à des personnes en marge de la société ou démunis. Cela permet également a fortiori de lutter contre l'exclusion et de donner une seconde vie aux vêtements. Sur les vêtements qui arrivent en entrepôts, seulement 40% seront destinés à être reportés, 45% seront recyclés et 15% seront détruits dans des entreprises spécialisées.

Les chiffres communiqués par Le Relais tendent à s'inverser depuis une dizaine d'années. En effet, le pourcentage de vêtements réutilisables diminuent face à l'augmentation de textiles dits « jetables ». En 2005, avec l'ouverture du marché européen du textile, le consommateur est souvent tenté d'acheter un vetement pas cher, et donc de moins bonne qualité. Car ces vêtements pas chers et « jetables » se retrouvent vite dans des conteneurs blancs en raison de leur faible durée de vie.

De plus, si la part des vêtements non recyclables ne cesse d'augmenter, cela peut impliquer, pour l'environnement, une augmentation de déchets, une incinération polluante et à fortiori, une destruction couteuse. Ainsi, l'initiative du début peut être remise en cause après des années de mise en place de ce dispositif. Car le recyclage des vêtements permettait, au préalable, de trouver une solution au surplus de textile dans les conteneurs mais également d'avoir une incidence positive sur l'environnement. C'est d'autant plus vrai qu'aujourd'hui de plus en plus de vêtements ne sont pas faits de textile au sens premier du terme : dans un blouson pour homme en cuir ou une doudoune pour homme synthétique il y a des éléments dont le recyclage est plus difficile (peau et plastique par exemple) que du textile cousu. 

Les principaux acteurs proposent aujourd'hui des solutions innovantes afin de répondre à la problématique du recyclage des vêtements. Car lorsqu'un individu fait un don d'un vetement grande taille ou d'un pantalon, il ne se doute pas que ce même vêtement risque de se retrouver sur un podium lors d'un défilé ou dans un magasin de vêtements. Recyclés, ils peuvent être transformés en chiffons ou utilisés dans la fabrication d'isolants thermiques pour le bâtiment. Néanmoins, ils peuvent également avoir un destin plus glamour : à l'occasion d'un défilé haute couture. Ainsi, le recyclage des vêtements est aujourd'hui un moyen efficace pour empêcher la destruction de milliers de vêtements mais permet également de contribuer à la préservation de l'environnement.