La mise en place de l’écotaxe poids lourds a été reportée une seconde fois : le prestataire Ecomouv est accusé d’avoir livré un dispositif défaillant, qui a été invalidé par le gouvernement. Il n’était, dès lors, plus possible de tenir les délais. C’est finalement la date du 1er janvier qui a été retenue pour le démarrage de l’opération.


L’écotaxe poids lourds est une taxe écologique applicable aux camions transportant une cargaison de marchandises de plus de 3,5 tonnes. Elle concerne aussi bien les camions neufs que les camions d'occasion Renault Trucks, Volvo, Man ou encore Mercedes Benz pour des camions porteurs, camions remorques ou tracteurs routiers d'occasion ou neuf. Le calcul s’effectue sur la base de barèmes kilométriques et prend en compte quinze mille kilomètres de routes. On s’attend à un chiffre d’affaires d’environ 1,2 milliard d’euros par an.

Les transporteurs sont d’abord apparus comme les premières victimes de la loi sur l’écotaxe, mais il s’avère qu’en réalité, ce sont les clients qui supportent le prélèvement. Le gouvernement a en effet autorisé les transporteurs à répercuter la taxe sur leurs clients en augmentant leurs prix, ce qui impacte négativement le pouvoir d’achat des consommateurs.

Annoncée pour le mois de juillet dernier, puis repoussée au 1er octobre, l’écotaxe n’est toujours pas entrée en vigueur. Les ministres en charge du transport invoquent des « dysfonctionnements persistants » qui doivent nécessairement être résolus avant le lancement du dispositif. Le prestataire Ecomouv, retenu pour gérer et collecter ladite taxe, est accusé par le gouvernement d’avoir livré un dispositif défaillant.

Le prestataire reconnaît n’avoir enregistré que 20 000 poids lourds, sur environ 700 000 concernés, or, l’enregistrement constitue une étape indispensable pour assurer l’efficacité de l’opération.  L’Etat a donc exigé que son cocontractant corrige les faiblesses du système pour respecter le cahier des charges. Le gouvernement se réserve le droit d’infliger des sanctions financières si jamais Ecomouv accuse du retard dans la livraison finale. Selon toute vraisemblance, l’écotaxe poids lourds pourrait entrer en vigueur le 1er janvier 2014.