Les messages envoyés par les différents gouvernements qui se sont attaqués à l'écologie des transports ont laissé plus d'un citoyen perplexe. Le diesel a, tour à tour, été présenté comme très polluant, peu polluant puis si écologique qu'il permettait de bénéficier de bonus écologique parfois important. Qu'en est-il vraiment ? Peut-on être écolo et rouler au diesel ?


Cet article est une synthèses des signaux très contradictoires qui ont été diffusés par les autorités compétentes.

Années 80: le diesel, c'est fantastique, l'écologie n'est pas un sujet

A cette époque, l'état subventionne la conversion aux moteurs diesel parce que les constructeurs en font une arme stratégique. Le gouvernement les aide à devenir les leaders mondiaux du diesel en abaissant les taxes sur le diesel en France, qui sont bien moindre que celles qui touche l'essence.

Les gouvernements ne prennent pas les alertes des écologistes sur le sujet. Du coup, le grand public non plus.

La pollution officiellement n'existe pas

Années 90: le diesel continue de se développer

Soutenus par le gouvernement, la part de marche des automobiles diesel ne cesse de progresser grâce aux faibles taxes sur le diesel, d'autant plus que les moteurs fonctionnant au diesel deviennent de plus en plus performant (Turbo diesel) par exemple. Le diesel devient sportif.

Toujours aucune réflexion officielle sur l'impact des moteurs diesel sur l'écologie

Années 2000: enfin, la pollution au diesel devient un sujet de discussion

La majeure partie de la population a entendu parler de la pollution liée au moteur diesel. Tout le monde sent bien que la fumée noire des moteurs diesel doit être plus toxique que celle des moteurs à essence. Les consommateurs avec une conscience écologique cessent d'acheter des véhicules particuliers fonctionnant au moteur diesel

2009: le grand revirement

Pour sauver l'industrie automobile française, le gouvernement offre des primes à la casse, parfois doublées, triplées sur le nouveau véhicule émet peu de gaz carbonique (CO2), qui devient le sujet écologique numéro un car responsable du réchauffement climatique dont on parle désormais quasiment en permanence. Du coup, certains véhicules diesel qui consomment moins de litres carburant que les véhicules à essence se voit octroyer des bonus écologiques de plusieurs centaines d'euros et intègrent les gammes "Ecolo" de la plupart des constructeurs. Pour qui regarde attentivement, le volume de CO2 émis reste considérable mais certains modèles rejettent officiellement deux fois moins que les véhicules à essence du début des années 2000.

Plus personnes (sauf les écolos avertis) ne parlent des émissions de particules parce que le sujet qui fagocite tous les autres est le CO2.

Les ventes de véhicules diesel représentent 80% des ventes de véhicules neufs en France.

2012: diesel cancérogène certain

Depuis juin 2012, le diesel est classé « cancérogène certain » par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

"Les particules fines sont une catastrophe environnementale et sanitaire : 40.000 personnes en meurent chaque année prématurément en France. Ceux qui vivent à Paris auront six mois de durée de vie en moins. Parce que la fiscalité a favorisé pendant des décennies le diesel !" Denis Baupin, mairie de Paris.

2015: le diesel commence sa descente aux enfers

Sous l'effet conjugué de plusieurs vagues médiatiques, les véhicules diesel descendent de leur piédestal.

Des émissions comme Cash investigation démontre que la consommation de la plupart des véhicules diesel (et essence) annoncé par les constructeurs sont totalement fausses. En situation réelle, les véhicules consomment 20% à 100% plus que les consommations annoncées. Les rejets de CO2 étant directement proportionnels à la consommation, on découvre que les rejets des véhicules diesel largement sous estimés.

2016: le scandale Volkswagen et les logiciels fraudeurs

Alors que la Volkswagen Jetta Diesel Sedan est élue voiture verte de l'année (Green Car of the Year) en 2009, on découvre que les logiciels réglant la consommation des véhicules de la même marque sont conçus pour détecter les tests de consommation et d'émission de CO2, NOX et autres substances polluantes pour réduire délibérément et uniquement durant ces phases de tests, les émissions.

Volkswagen reconnaîtra la fraude et acceptera de payer des amendes de dizaines de milliards de dollars.

Petit à petit, on découvre que la plupart des acteurs de la filière diesel ont triché.

Ce dont on peut être certain aujourd'hui sur le diesel et l'essence:

  • Il est responsable d'une grande partie de la pollution dans les grandes villes et provoque des dizaines de milliers de morts prématurées chaque année en France (au moins 500).
  • Les vieux moteurs diesel (plus de 10 ans), polluent énormément.
  • Les moteurs diesel récent polluent beaucoup tant en ce qui concerne les émissions de CO2, de NOX ou de particules fines et ce, quelque soit la technologie de "dépollution" utilisée.
  • Les moteurs à essence polluent beaucoup, car ils émettent plus de CO2, mais émettent beaucoup moins de NOX et de particules fines grâce à leur pot catalyseur.
  • Les consommations affichées pour les moteurs à essence ou les moteurs diesel sont très éloignées des consommations et émissions de substances polluantes.

Comment limiter la pollution liée à ses déplacements: essence, diesel ou électrique ?

Vous êtes célibataire et habitez en ville

1. Ne pas acheter de véhicule et utiliser les transports en commun.

Louez une voiture lorsque vous en avez réellement besoin chez les loueurs traditionnels ou chez les

Vous êtes une famille avec un ou deux enfants et faites de petits trajets uniquement

Achetez une voiture électrique comme la ZOE qui vous permet de bénéficier d'une prime intéressantes

Vous êtes une famille avec plus de deux enfants  ou vous voyagez loin

Achetez une voiture à essence, la plus petite possible.