Energie


L'air que vous respirez chez vous n'est pas plus sain que celui de l'extérieur. L'habitat est fait d'isolants, de revêtements plastiques et contient des émanations dues aux détergents et aux déodorants qui libèrent des particules volatiles (benzène, trichloréthylène, ammoniac, CO2...) venant s'accumuler dans l'organisme. Certaines plantes dépolluantes ont des propriétés particulièrement intéressantes. Elles sont notamment parfois utilisées dans les établissements médicaux ou sociaux tels que les cliniques, les IME ou les IRTS.

On parle souvent de l'évitement des pesticides, du recyclage des déchets, de la consommation d'aliments bio, etc. Mais nous devons en prendre conscience, beaucoup de nos comportements quotidiens ne sont pas si « verts » et portent atteinte à notre santé. A quoi servirait une planète saine avec des occupants malades ? L'action écologique ne concerne pas seulement la planète, mais également notre santé. Voici quelques conseils écologiques, au service de notre santé.

La démarche de développement durable s'impose de plus en plus au sein des établissements sanitaires et sociaux. En effet, le secteur de la santé, à lui seul, consomme environ 12% de l'énergie du secteur tertiaire en France selon une étude de l'ADEME réalisée en 2012. Cette consommation tend à augmenter depuis le début des années 2000. L'étude souligne, en effet, une augmentation de 4% de la consommation énergétique du secteur entre 2000 et 2010. De nombreux établissements comme les maisons de retraite, les foyers de vie ou les hôpitaux sont ainsi concernés par cette hausse.

Le “1er Forum International de l’Isolation Thermique par l’Extérieur” organisé le 29 Septembre dernier à Bruxelles par l’Association Européenne pour l’Isolation Thermique par l’Extérieur (EAE) est un franc succès.