Le crédit d’impôt est une aide financière de l’Etat, concernant l’achat de certains équipements permettant de réaliser des économies d’énergie comme celui de certaines chaudières.
Pour certaines chaudières, particulièrement performante d’une point de vue énergétique, un crédit d’impôt peut être obtenu. Entre 15% et 50% du prix de la chaudière peuvent être déduit du montant de l’impôt sur le revenu de l’année suivante. Pour les citoyens non imposables, le Trésor Public enverra un chèque correspondant au montant du crédit d’impôt.

Les matériels qui bénéficient d’un crédit d’impôt sont doublement intéressants d’un point de vue financier : non seulement, les choisir permet d’obtenir le remboursement d’une partie du prix d’achat de la chaudière, mais en plus, du fait que le crédit d’impôt concerne des matériels consommant moins d’énergie, le bénéficiaire voit sa facture énergétique annuel fondre.

Conditions d’obtention du crédit d’impôt sur l’achat d’une chaudière

Celui-ci ne concerne que l’achat du matériel, mais en revanche la chaudière doit être  vendue et installée par un professionnel.

Crédit d’impôt pour propriétaire et locataire

Peu importe que vous soyez propriétaire ou locataire pour bénéficier d’un crédit d’impôt pour votre chaudière, du moment qu’il s’agit de votre résidence principale (qu’elle soit neuve ou ancienne). Il vous sera appliqué dès lors que vous mentionnez les travaux effectués sur votre feuille d’imposition à laquelle vous joindrez votre facture.

Montant du crédit d’impôt pour une chaudière

Le crédit d’impôt pour une chaudière peut varier de 15 à 50%  du prix de l’investissement initial. Il est de 15% pour une chaudière basse température, de 25 à 40% pour une chaudière à condensation et de 50% pour les chaudières à bois.  Il est au maximum de 8 000 euros pour une personne seule, de 16 000 euros pour un couple et de 500 euros par enfant à charge.