Liste des subventions, crédits, crédit d’impôt et autres aides disponibles pour le financement d’une chaudière à condensation.

 

Aides et subventions de l’ANAH (Agence nationale pour l’habitat) pour l’achat de chaudière à condensation

Travaux concernés

Achat et installation d’une chaudière à condensation

Qui est concerné ’

Ménages à revenus modestes.
Propriétaires ou locataires d’une maison ayant plus de 15 ans.
Condition : les travaux doivent être réalisés par des professionnels. L’habitation ne doit pas bénéficier d’un autre financement de l’Etat ou d’un prêt à taux zéro dans les dix années précédant la demande de subventions auprès de l’ANAH.

A qui s’adresser ’

 

La TVA à 5,5% pour l’achat de chaudière à condensation

Travaux concernés

Achat et installation des équipements suivants : chaudière, filtre, brûleur, ballon d’eau chaude, chauffe-eau, radiateurs, citerne de gaz, cuve à fioul, etc. pour la chaudière à condensation.  La main d’oeuvre pour l’installation des équipements est également comprise. La TVA à 5,5% est valable seulement si l’entreprise fournit une attestation confirmant le respect des conditions d’application.

Qui est concerné ’

Tout le monde

A qui s’adresser ’

Aucune démarche nécessaire. Les prestataires et fournisseurs l’appliquent automatiquement. 

 

Le crédit d’impôt pour l’achat de chaudière à condensation

L’Etat accorde un crédit d’impôt pour l’achat d’une chaudière à condensation sur 25% des dépenses TTC. Les subventions doivent être déduite et ce crédit ne concerne pas la main d’oeuvre. Le taux peut monter jusqu’à 40% si la chaudière est installée dans une maison construite avant le 1er janvier 1977 et que l’installation est terminée au plus tard le 31 décembre de la deuxième années suivant l’acquisition du logement.

Travaux concernés

Achat d’une chaudière à condensation

Qui est concerné ’

Tout le monde.
Condition: les travaux doivent être réalisés par des professionnels

A qui s’adresser ’

Déclarer les équipements éligibles au crédit d’impôt en demandant les modalités à l’installateur dès qu’il termine l’installation. L’installateur est également le mieux placé pour calculer avant que vous n’engagiez des travaux, le montant du crédit impôt.

 

L’Eco-prêt à taux zéro pour l’achat de chaudière à condensation

L’éco-prêt à taux zéro est valable si le demandeur fait réaliser un bouquet de travaux visant à améliorer les performances énergétiques de la maison. L’éco prêt à taux zéro finance la fourniture et la pose des équipements, les travaux indissociablement liés, les frais de maîtrise d’oeuvre et les éventuels frais d’assurance. Ce prêt peut financer jusqu’à 30 000’ de travaux qui peut être remboursé sur une période de 3 à 15 ans.

Travaux concernés

Installation d’une chaudière à condensation et travaux pour une isolation performante de la toiture (par exemple)

Qui est concerné ’

Tout le monde.

Bâti neuf et ancien.

Condition: les travaux doivent être réalisés par des professionnels

A qui s’adresser ’

Il faut adresser un dossier aux banques partenaires de l’éco prêt.
L’administration fiscale peut fournir des renseignements sur le prêt à taux zéro au 0 810 IMPOTS (0 810 467 687) du lundi au vendredi de 8 h à 22 h et le samedi de 9 h à 19 h (coût d’un appel local).

 

Aides et subventions du Conseil Régional pour l’achat de chaudière à condensation

Selon les régions, des subventions peuvent être accordées aux personnes souhaitant investir dans une chaudière à condensation.

Travaux concernés

Installation d’une chaudière à condensation

Qui est concerné ’

Tout le monde

A qui s’adresser ’

Conseil Régional de la région d’habitation

 

Aides et subventions du Conseil Général pour l’achat de chaudière à condensation

Selon les départements, le Conseil Général de votre département peut accorder des subventions venant compléter des financements obtenus par ailleurs, pour l’achat de certains types de matériels, parmi lesquels parfois, la chaudière à condensation.

Travaux concernés

Installation d’une chaudière à condensation

Qui est concerné ’

Tout le monde

A qui s’adresser ’

Conseil Général du département d’habitation