Vivre de manière écologique pose deux prédicats. L'un présuppose que vous participez, du fait de votre prise de conscience, à la préservation de l'environnement par des gestes responsables et l'utilisation de produits dits écologiques, l'autre que vous tentez de prendre soin de votre santé.

L'enjeu

Une consommation de tout ce qui peut afficher la garantie BIO associée à une détermination à soutenir - par le bon geste et l'achat ciblé - toutes les initiatives écologiques (agriculture biologique, recyclage, tri, alimentation, vêtements, construction), et ce, pour rendre à notre planète une santé qui ne cesse de décliner, voilà l'enjeu de la quête écologique.

Le choix

Dans cette optique, les produits les plus écologiques, s'il en est, peuvent faire l'objet d'une sélection délibérée de votre part, ceci afin de contribuer à cette vague indispensable à notre avenir et à ceux de nos enfants, vague qui submerge désormais de nombreux secteurs de notre tissu économique.

La vertu du produit écologique

Aujourd'hui, nous trouvons des produits écologiques - cela signifie qu'à terme, ils se recyclent, ou sont biodégradables, ne nuisent pas à l'environnement et laissent une empreinte écologique négligeable voire nulle dans tous les secteurs essentiels de notre consommation : les vêtements, l'alimentation, les cosmétiques, les produits d'entretiens, les affaires scolaires ou bureautiques, l'automobile, la construction.

Quels sont les critères décisifs d'un bon produit écologique

Afin de repérer le bon produit à acheter, il vous faut systématiser le bon réflexe : vérifier sa traçabilité et ses conditions de fabrication. La fiche d'identité d'un produit écologique doit mentionner différents éléments inconditionnels du sceau écologique : le transport, sa matière première, son origine et ses propriétés, son lieu de fabrication, mais tous ces critères sont contrôlés et validés par des labels. L'empreinte écologique passée au crible par des organismes certificateurs.

Quid des labels par secteur

Les vêtements

Les vêtements dits écologiques s'appuient, dans un premier temps, sur le respect des normes de l'agriculture biologique (pas de pesticides, d'herbicides, d'OGM) sur le coton, le lin, la soie, la laine. Puis, nous trouvons deux estampilles : Le label GOTS (Global Organic Textil Standard), certifiant l'origine des fibres et le respect de l'environnement et de l'être humain, et le label OKEO TEX qui contrôle la présence de substances nocives composant les produits textiles.

L'alimentation

Par le biais de l'agriculture, vous trouvez, à la fois pour les producteurs (agriculteurs BIO) ou sur les produits alimentaires biologiques, le label "AB" signifiant "Agriculture Biologique" délivré par des organismes certificateurs et désormais valide dans toute l'Europe.

Produits divers

Pour les aérosols, le label "préserve la couche d'ozone", garantit l'absence de CFC. Mais d'autres succédanés aux aérosols comme les produits naturels sont un bien meilleur choix en termes d'écologie. Sinon le label générique "NF environnement" couvre de nombreux autres produits. Vous trouvez également des labels pour les meubles (bois) "FCS", "Ange bleu".
Pour les déchets, les cosmétiques, etc. D'autre part, mise à part les labels existant, il existe des produits pour votre aménagement d'intérieur certifiés bio grâce à la traçabilité du produit ainsi que sa composition, par exemple,  pour une vasque de salle de bain, choisissez-la en pierre naturelle plutôt qu'en matière synthétique, vous en trouverez sur le site internet d'Oskab.

Avoir une consommation active sur le plan environnemental n'est plus le parcours laborieux d'autrefois. Désormais, la multitude de labels et de filières respectant des chartes ou des normes de production responsables permet une participation active au maintien de l'environnement.

Il y a encore une résistance pour de nombreux budgets sur les tarifs écologiques, mais la généralisation conjuguée à la concurrence sauront faire plier les exagérations constatées (produits agricoles BIO, etc.). Cependant, il existe de nombreux faux produits écologiques. C'est-à-dire qu'ils se labellisent par des estampilles sans fondement et frauduleuses. Il convient donc de s'exercer à la reconnaissance des labels conventionnels et validés par les instances internationales.