De nombreux citadins désireraient disposer d’un composteur afin d’alléger le volume de déchets qu’ils déposent dans les poubelles pour le ramassage, mais composteur classique et appartement sont incompatibles. Une seule solution: le lombricompost.

Le lombricompost (ou vermicompost) est une technique qui permet de produire du compost à l’aide de vers ou lombrics.

 

Le fonctionnement du Lombricompost ou vermicompost

Le lombricompostage consiste à placer dans un récipient (la compostière) des vers qui se nourrissent des déchets que nous leur apportons. Leurs déjections s’accumulent et constituent le lombricompost (de la consistance d’un terreau et sans odeur). Afin d’assurer une décomposition rapide des déchets, nous reconstituons un milieu qui soit favorable au développement des vers et à leur appétit. 

Le ver utilisé pour le lombricompostage est le ver de fumier (Eisenia foetida). Il vit dans la couche superficielle du sol (10cm de profondeur au maximum) et se nourrit de matière en décomposition ce qui convient parfaitement pour le compostage. 

 

Construire un lombricompost en appartement

 

1. Construire un récipient à trois bac

Dimensions
Hauteur: 30 cm
Largeur: 45 cm*60 cm pour un appartement de deux personnes
60 cm * 60 cm pour trois personnes
60 cm *105 cm pour 4 personnes et plus

2. Percer les deux bacs du haut de petits trous

Le compost produit un jus qui s’écoule dans le sol dans la nature, mais qui doit être récupéré pour une composteur d’appartement
Il faut donc percer les deux bacs du haut de trous suffisament petits pour que les vers ne tombent pas dans le bac inférieur.
Le bac du dessous sert à collecter le jus.

3. Construire un couvercle afin de recouvrir le tout

Cela évite que les vers ne sortent et que la lumière ne les dérangent.
Mais il est nécessaire que ce couvercle possède de petits trous afin de garantir l’aération.

Mise en place du composteur intérieur


1. Déposer de la litière

La litière permet d’amorcer le processus de décomposition et d’acclimater les vers.

La litière va être mangée petit à petit, par les vers. C’est un mélange de terreau, de petites branches que vous avez ramassée dans le parc le plus proche, de petits morceaux de paille ou d’herbe desséchée, de feuilles d’arbres, de carton ondulé, de papier journal. Il est important de laisser tremper la litière dans de l’eau ou l’humidifier abondamment une fois en place (environ 3 fois le poids de la litière en eau). Il faut aussi ajouter à la litière un peu de terre qui servira d’abrasif aux " gosiers " des vers.

La litière doit être déposée

2. Introduire des vers

0,5kg de vers pour le bac 45 cm * 60 cm
1 kg de vers pour le bac 60 cm * 60 cm
1,5 kg de vers pour le bac 60 cm * 105 cm

Les vers ont besoin de deux à trois semaines pour s’acclimater dans leur nouveau logis. Durant cette période ne rien introduire dans le composteur d’intérieur.

3. Déposer les premiers déchets

Trois semaines après l’arrivée des vers, on peut commencer à introduire des épluchures ou  des petits morceaux de fruits ou légumes à l’intérieur de la litière dans un petit trou.
Réitérer l’opération le jour suivant dans un autre trou, puis les jours suivants.

4. Entretenir le composteur

Deux semaines après, vous pouvez introduire les déchets en les mélangeant toujours laissant au dessus de la litière du bac du 1er étage.
Lorsque le bac du 1er étage du composteur est plein, prélever une partie du compost et le déposer dans le bac du 2eme étage.
Déposer alors de petites quantités de déchets.

5. Récolter le compost

Lorsque le compost devient noir, vous pouvez le collecter le déposer dans vos plantes en lieu et place de terreau.


Déchets préférés des vers

Restes de légumes et de fruits, marc de café, sachets de thé et coquilles d’oeufs finement broyées.

Déchets tolérés en petite quantité

Féculents, viande et graisses.

 

Sources

http://fr.ekopedia.org/Lombricompost

http://www.eco-quartier.ca/vermicompostage.htm