L’ANAH, ou l’Agence nationale de l’habitat est une agence étatique qui a pour mission de mettre en oeuvre la politique nationale de développement, de réhabilitation et d’amélioration du parc de logements privés existants.

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ou nouvelle Agence Nationale pour l’Habitat) accorde une aide à la réhabilitation d’habitations ayant plus de 15 ans. Cette subvention s’adresse en priorité aux propriétaires modestes occupant leur logement mais également à ceux qui louent. Les locataires peuvent également en bénéficier afin de remettre un logement aux normes. A noter que les syndicats de copropriétés peuvent en bénéficier pour des petits travaux.

Pour pouvoir toucher l’ANAH, l’habitation ne doit pas avoir bénéficié d’une autre aide de l’Etat ou d’un prêt à taux zéro dans les 10 années précédents la demande de subvention auprès de l’ANAH. Les travaux devront quant à eux être réalisés par une équipe de professionnels, ne pas être commencés avant l’accord de la subvention et avoir un montant supérieur à 1500’.

Les travaux concernés pour toucher une subvention de l’ANAH devront être destinés à l’amélioration de l’habitat en matière de sécurité, de salubrité, d’équipements de logements et des parties communes des immeubles. L’ANAH viendra ainsi en aide aux travaux suivants : élimination de l’amiante, réparation d’ascenseurs, mise aux normes d’un escalier, renforcement de la charpente et installation du chauffage individuel ou collectif.

Vient ensuite l’amélioration des cloisons, le dispositif pour récupérer l’eau de pluie, les équipements utilisant les énergies renouvelables, l’isolation acoustique et thermique, puis la ventilation. Certains  aménagements pour personnes handicapées pourront également être pris en compte.  A noter qu’après la réalisation des travaux subventionnés par l’ANAH, le logement doit être occupé ou loué pendant 9 années au minimum.

Pour connaître le montant exact accordé par l’ANAH, il suffit d’effectuer l’opération suivante : dépense subventionale X taux le subvention. L’aide de l’ANAH peut être de 8000’ au maximum. Pour les foyers les plus modestes, le Conseil Général pourra apporter une aide qui peut être de 1372’ au maximum. Cet argent sera directement versé aux bénéficiaires du RMI.