Ecologie, Environnement, droit et réduction d'impôts

L’écologie est devenue un mot clé qui fait vendre à l’instar du bio, du commerce équitable et du développement durable. Mais cette récupération des préoccupations environnementales par la publicité se fait façon abusive. De nombreuses marques ne cherchent qu’à augmenter la valeur perçue des produits qui ne contribuent que, de façon très marginale à la protection de l’environnement.

 

C’est le green washing, un procédé qui consiste à passer dans le bain "vert" tous les discours commerciaux pourvu que l’on se positionne comme entreprise citoyenne et que l’on attire les 20% de consommateurs décidés à changer leurs modes de consommation et que l’on donne bonne conscience aux 80% restants qui n’ont aucune envie d’échanger du confort contre une planète plus verte.

 

Même si les ficelles sont un peu grossières, il n’est pas toujours facile pour le béotien de décoder les publicités "vertes, tellement les vertus environnementales des produits devenus "verts" sont difficiles à vérifier.

Comme toute multinationale soucieuse d’accompagner les mouvements de l’opinion, Epson communique sur le développement durable. Mais les propos tenus sur son site web relèvent de la publicité mensongère.

Vous en avez assez de vous poser des questions sur la véracité des discours écolo dans la publicité. Voici une série d’astuces pour détecter les fausses publicités écologiques.

La Toyota Prius pollue moins que les autres voitures, mais l’analyse de ses niveaux de rejet de gaz carbonique la remet au rang des berlines européennes à faible consommation.

Toyota, constructeur automobile le plus positionné sur le créneau communication de la voiture verte avec sa Toyota Prius, se devait de marquer le coup pour la journée de l’environnement, en offrant 5 000 plantes dépolluantes dans son show-room des Champs Elysées.

Blackle, la version de Google sur fond noir est sensée permettre d’économiser de l’énergie.

Nous connaissions les lessives qui lavent plus blanc que blanc. Désormais, nous devons aussi nous méfier des produits que l’on a enduit de teinture verte pour les rendre écolo. C’est l’explosion des discours écolo de produits qui sont aussi respectueux de l’environnement que General Motors. C’est l’explosion du Green washing. 5 astuces pour décoder les campagnes de publicité écolo.

Lorsqu’un vendeur d’appareils d’électro-stimulation s’improvise gourou du réchauffement climatique, on atteinte des sommets de cynisme en communication écologique.

Tel que présenté sur le site du constructeur d’automobile français, le programme Blue Lion se fixe deux objectifs :
- réduire les émissions polluantes,
- réduire les émission de gaz à effet de serres, au premier rang desquels le gaz carbonique.