Transports en commun


Rien de tel pour préserver l'environnement que de se déplacer avec les transports en commun.  Les Français continuent pourtant  d'utiliser beaucoup leur voiture alors que nombreux sont les avantages de transports collectifs.

L'argument en faveur des transports collectifs est inévitablement leur caractère moins polluant.  On  émet 1000 kilos  de gaz carbonique  par an si l'on préfère la voiture aux transports en commun pour un trajet domicile-travail de 10 km. Opter pour le bus, métro ou RER n'en rejette que 70 à 200 kilos.  

Selon l'Ademe, le coût annuel global  est de 2 000 euros  lorsqu'on se déplace quotidiennement en voiture contre 300 euros en s'abonnant en transports collectifs. Le plus polluant reste néanmoins l'avion pour les longues distances. Un vol Paris-Marseille génère l'émission de 187 kilos de gaz carbonique contre 10 kilos si l'on choisit le train.

Parfois il n'existe malheureusement pas d'autre alternative que le train, on conseille alors  d'allonger  la durée de son séjour en  réduisant la fréquence de ce type de déplacement, pour limiter les conséquences néfastes pour l'environnement.

Les avantages des transports collectifs, c'est aussi moins de stress ! Loin des embouteillages, on peut lire, discuter,  téléphoner sans risque en train. L'idéal est de se déplacer aux heures creuses pour être sûr de  s'asseoir.

Le temps de trajet en voiture varie beaucoup en fonction du trafic, il est parfois difficile de s'organiser.  Sans oublier  que le tram, le métro ou le bus ne posent pas le problème de se garer, ce qui gagne aussi du temps.  Pour faciliter la vie et l'emploi du temps des usagers, de nombreux réseaux proposent  aujourd'hui  des outils de recherche  d'itinéraire  et de calcul du temps de trajet.

Un autre avantage des transports collectifs est qu'ils sont moins risqués.  On comptait près de 109 000 blessés et 5 000 morts  dus aux accidents de la route en 2005. La part des transports en commun est très faible par rapport aux véhicules, à savoir 20 000 blessés et 83 morts  pour les transports collectifs contre 53 700 blessés et 3 000 morts en voiture.

Le train serait, en moyenne, 34 fois plus sûr que la voiture.  Un bémol toutefois, l'insécurité.  Mais il  reste mineur à condition de ne pas s'aventurer à des heures tardives  dans le métro ou le RER, d'autant plus que  de nombreux systèmes de surveillance sont mis en place.