Auto-construction


Face à la préservation de l’environnement et aux économies énergétiques, les toilettes sèches apparaissent comme une bonne alternative pour l’évacuation des excréments humains. En effet, les eaux usées sont redirigées vers les rivières ce qui, par conséquent, les polluent. Par ailleurs, ces déchets ne sont pas traités facilement par les stations d’épuration. De plus, à chaque fois qu’une personne va tirer la chasse d’eau, 10 litres d’eau vont être en moyenne consommés.
Le puits canadien, également appelé puits provençal, revient à la mode chez les constructeurs mais aussi chez les personnes désireuses de faire construire une maison écologique. Ce type de puits consiste à créer une isolation-climatisation" title="climatisation">climatisation naturelle, soit d’obtenir une température ambiante l’hiver et de la fraîcheur lors de la période estivale.  A noter également que cette méthode permet de réaliser des économies non négligeables puisque l’énergie géothermique sera utilisée de manière passive.

Il existe plusieurs manières de maintenir la chaleur dans une maison. L’isolation des murs, des combles et du toit grâce à des matériaux sont, certes, très efficaces, mais toujours suffisants. Il faut en effet savoir que l’isolation des fenêtres ne doit pas être négligée. Les spécialistes ont constaté qu’une importante perte de chaleur pouvait être due à une mauvaise isolation des fenêtres. C’est pourquoi il existe aujourd’hui plusieurs techniques pour limiter les déperditions.

Bien qu’une maison spacieuse soit amplement suffisante pour une famille pour vivre confortablement, il faut reconnaître qu’une véranda apportera un confort supplémentaire. Elle permet en effet de profiter de l’extérieur mais aussi d’avoir plus d’espace. On note toutefois que la veranda en bois est la plus écologique et dispose également de nombreuses qualités.
La ventilation d’une maison est indispensable pour permettre le renouvellement régulier de l’air mais aussi pour éviter des désagréments dans la maison comme les moisissures, l’humidité ou tout simplement les mauvaises odeurs. Il existe ainsi possible de garder un certain dans la maison grâce à la ventilation écologique. Cette dernière se pratique de manière naturelle mais également technique.
L’établissement de la plomberie est une étape nécessaire dans la construction d’une maison en bois. L’eau est en effet nécessaire pour le confort des habitants, aussi bien au niveau de l’hygiène que de l’alimentation. Face au défi pour préserver l’environnement, les spécialistes réussissent peu à peu à mettre en place la plomberie écologique. Cette dernière doit être conçue de manière à produire le moins d’énergie grise possible et doit se coordonner au reste de la maison.
L’enduit est une couche de mortier qui est étalée sur les murs d’une maison. Il a pour rôle de protéger l’habitation contre les intempéries mais lui donne aussi un certain côté esthétique, soit une impression de maison finie. Dans le cadre de la préservation de l’environnement, il semble impératif pour le bien de tous d’utiliser un enduit écologique, qui est étonnement connu depuis plusieurs générations. Il en existe trois principaux types : l’enduit à l’argile, l’enduit à la chaux et le tadelakt.
La toiture végétale est construite uniquement à partir de végétaux. Cette réalisation existe depuis plusieurs générations et est utilisée dans de nombreux pays, notamment européens et scandinaves. Bien que très écologiques, ces toits possèdent de nombreuses vertus. Ils sont tout d’abord dotés d’une très bonne isolation phonique et sont résistants aux quatre éléments naturels : l’air, l’eau, le vent et le feu.
Une terrasse en bois se mariera parfaitement à une maison en bois. Toutes deux sont écologiques, saines et d’entretien facile, contrairement à ce que l’on pourrait penser. La terrasse est en effet auto-nettoyante grâce à une simple pluie qui pourra enlever toutes les saletés. Par ailleurs, la terrasse en bois donnera un certain charme à l’habitation. Mais surtout, ce type de terrasse est adaptable à tous les types de terrains, ce qui fait d’elle une construction facile.