Types de maison écologique


La maison en paille, bien qu’encore peu fabriquée, possède de réels avantages. La paille est un matériau sain, biodégradable et qui permet d’isoler parfaitement une maison. Son bas prix permet de faire de réelles économies pour la construction de la maison mais aussi d’un point de vue énergique.  De plus, contrairement aux idées reçues,  la paille n’est pas attaqué par les rongeurs puisqu’elle ne contient pas de graines.
La maison en chanvre fait surface grâce aux constructeurs qui lui ont trouvé de nombreuses qualités. En effet, elle apporte à son habitant de nombreux atouts : confort, isolation thermique et phonique, régularisation de l’humidité et la maison respire davantage. Déjà bien utilisé dans la construction, on voit peu à peu le chanvre se destiner à d’autres usages. Citons par exemple l’isolation en laine de chanvre et l’ossature en chèvenotte.
La construction de la maison en pierre existe depuis plusieurs siècles et dans de nombreuses civilisations. Elle existe de tailles et de formes différentes et est d’une solidité remarquable. La pierre est en effet un matériau qui sait vivre avec son temps mais qui peut également être utilisée pour tous types de construction, en passant de la fontaine, au pont ou à un édifice important.
La maison en terre attire peu à peu l’intérêt des personnes désireuses de construire une maison respectueuse de l’environnement. Cette dernière a plusieurs bienfaits. Ce type d’habitat respire et la terre est un matériau solide. De plus, son coût de construction ou de rénovation n’est pas très élevé du moment où elle est réalisée par un particulier. On remarque également que la maison en terre n’est pas si nouvelle que ça : déjà 3 milliards de personnes la fréquentent depuis l’époque Néolithique.
La technique Nebraska est une technique rustique qui correspond à la construction de la première maison en paille. Cette façon de faire s’avère simple, peu coûteuse et très économique car elle n’utilise que peu de matériaux. Elle convient parfaitement aux petits bâtiments comme une grange mais aussi aux maisons d’un étage, du moment où les murs sont droits.
La technique du GREB a été mise au point par Patrick Déry du Groupement de Recherche Ecologique de la Batture. Ce savoir offre bien des avantages, comme la diversité architecturale, un faible coût de réalisation, de la rapidité dans une construction de qualité ainsi qu’une certaine solidité. Ce système de construction permet d’augmenter la qualité de vie tout en respectant l’environnement et en limitant la production de déchets.