Le système bonus malus vise à récompenser, via un bonus, les acquéreurs de voitures neuves émettant le moins de CO2, et à pénaliser, via un malus, ceux qui optent pour les modèles les plus polluants. Plus les émissions de CO2 du véhicule sont faibles, plus le bonus écologique est important. Depuis le 1er janvier 2013, les acheteurs d’un véhicule émettant plus de 135 g de CO2/km, doivent s’acquitter d’un malus pouvant aller de 100 à 6000 euros.

Pour bénéficier du bonus écologique en 2013, votre véhicule doit émettre moins de 105g de CO2/km. Moins votre véhicule pollue, plus le montant du bonus à l’acquisition sera élevé – l’Etat rembourse de 200 euros jusqu’à 7000 euros pour les véhicules les moins polluants. Un bonus de 4000 euros est prévu pour les véhicules électriques ou hybrides rejetant moins de 110 grammes de CO2/km. A noter également que depuis 2011, l’aide à l’acquisition ou à la transformation d’un véhicule GPL a été supprimée. Si le concessionnaire accepte d’avancer le montant du bonus, celui-ci est déduit du prix d’achat TTC. Si vous achetez votre véhicule auprès d’un concessionnaire qui refuse de faire l’avance du bonus, vous pourrez bénéficier du bonus en remplissant le formulaire de demande de versement du bonus écologique pour les particuliers, à renvoyer à l’Agence de Services et de Paiement (ASP).

Concernant le malus, si vous choisissez un véhicule émettant plus de 135 g de CO2/km, son prix d’achat sera majoré. En 2013, le montant du malus varie de 100€ (pour les véhicules dont le taux de CO2/km est compris entre 136 et 140 g) à 6000€ (pour les véhicules rejetant plus de 201g de CO2/km).
En 2013, les voitures les moins polluantes sont la Renault Clio dans la catégorie diesel, avec 83 g de CO2 rejeté, et la Toyota Yaris dans la catégorie essence, avec 79g de CO2/km. En règle générale, les constructeurs font de plus en plus d’efforts pour proposer des véhicules « propres ». En équipant ses automobiles Mini One D et Mini Cooper D de technologies à faibles émissions, le constructeur MINI est passé sous la barre des 100g de CO2 rejeté pour chacun de ses deux véhicules. La société à également mis un frein aux processus de fabrication nécessitant beaucoup d’énergie.
 
Par ailleurs, le durcissement des normes environnementales poussent les industriels automobiles à recruter davantage d’ingénieurs. Ainsi, si vous êtes à la recherche d’un emploi et que vous possédez un profil et une expérience dans l’ingénierie, le secteur automobile peut vous proposer des perspectives de carrière intéressantes. Si votre profil est davantage axé sur le commerce et les métiers de la vente, le site de recrutement automobile de la société MINI : « reseauminirecrute.com » est susceptible de vous intéresser. Conseiller commercial, directeur de concession, responsable après-vente, conseiller services, directeur commercial… MINI propose sur son site d’emploi automobile, un choix important d’offre d'emploi automobile. Si travaillez pour une société engagé sur le plan environnemental vous intéresse, n’hésitez pas à déposer une candidature spontanée sur le site de MINI.