Le développement de la voiture électrique, outre le problème de l'autonomie, se heurte à l'infrastructure de distribution de l'électricité. Pourquoi ne pas proposer aux particuliers d'installer une borne de recharge au bout de leur maison ?

Internet a appris aux particuliers à partager leur ressources pour télécharger gratuitement de la musique pirate (Napster, Kazaa, Bit Torrent...), pour rédiger la plus grande encyclopédie du monde (Wikipedia) et pour créer le plus grand réseau de buzz jamais conçu (Twitter).

Pourquoi ne pas leur proposer de faire la même chose pour l'électricité ?

Cela retirerait une épine du pied des constructeurs de voitures électriques: la création du réseau de distribution indispensable au développement de la voitures électrique.

Le principe serait simple
- Un opérateur installe une borne de recharge en limite de propriété d'une maison individuelle
- L'opérateur raccorde la borne au compteur électrique du particulier d'une part et au réseau téléphonique, d'autre part
- Toute voiture électrique passant dans les parages est alertée de la présence d'une borne de recharge. Le conducteur qui a besoin de recharger, se connecte à la borne avec son iphone en RFID, il peut alors brancher sa voiture, la recharger et son compte est débité du montant d'électricité qu'il charge: par exemple, 0,25 par Kwh.
- en fin de mois, l'opérateur prélève ce qui a été consommé sur le compte de l'automobiliste et le particulier recoit les revenus correspondant à ce qu'il a vendu moins la commission de l'opérateur (0,18kwh)

Le particulier qui vend 6000 euros d'électricité par an s'y retrouve car il fait 3000 euros de bénéfices.

L'opérateur électrique qui vend l'électricité au particulier, gagne également dans l'opération.

L'opérateur qui gère le réseau réalise un chiffre d'affaire des 6000 euros fois 100 000 points de distribution chez les particuliers, soit 600 000 000 d'euros par an, pour 200 millions d'euros de marge brute.

L'utilisateur de voiture électrique s'y retrouve également puisqu'il trouve plus facilement une borne de recharge électrique qu'une station essence.

Cela permettrait de constituer en deux ou trois ans un réseau de peut etre 20000, 50000, 100000 points de recharges a travers toute la France et de résoudre le problème du réseau.

Il ne reste plus qu'à augmenter un peu la durée de vies batteries, leur autonomie et à mettre en place une filière de recyclage et bonjour l'ère de la voiture électrique !