Voiture

Notre défi

Les constructeurs d’automobiles affirment que leurs voitures polluantes sont "vertes". Les écologos purs et durs voudraient que l’on se passe de sa voiture dans une société qui a été façonnée par la voiture. Par conséquent, il va falloir que nous inventions une société avec une nouvelle place pour une nouvelle automobile moins polluante.

 

Comment pouvons-nous agir ’

 

Nous devons revoir notre façon d’utiliser la voiture :

  • utiliser aussi souvent que possible les moyens de transports alternatifs (vélo, transports en communs, etc...)

  • éviter les déplacements inutiles

  • forcer les constructeurs automobiles à proposer des véhicules toujours moins polluants (en dépit de ce qu’annonce la propagande publicitaire les véhicules dits « propres » restent excessivement sale

  • empêcher le développement des véhicules fonctionnant aux biocarburants de première génération (100% des biodiesels actuels) de se développer car ils réduisent notre dépendance au pétrole, mais augmente le niveau de pollution des champs et sont à l’origine de l’augmentation du coût des matières premières alimentaires (ils conduisent à l’abandon de cultures vivrières qui assuraient l’alimentation des pays les plus pauvres comme des pays les plus riches).


Qu’avons-nous à gagner ’

  • diminution des émissions de gaz à effets de serre et ralentissement du phénomène de réchauffement climatique,

  • diminution des maladies respiratoires

  • diminution des cancers (les émissions automobiles appartenant aux 5 facteurs accroissant les probabilité de contracter un cancer)

  • diminution des allergies qui ont explosé chez les enfants au cours des 20 dernières années,

  • préservation du pouvoir d’achat (le prix du pétrole va doubler tous les 3 ans dans les 10 prochaines années)

Entre deux conducteurs, la consommation sur un même trajet peut varier du simple au double. Concrètement, cela signifie que pour une voiture censées consommer 5 litres au 100km/h.

Les constructeurs automobile n'en finissent pas de trouver des astuces pour déculpabiliser les accros au 4X4. Dernière invention: le Peugeot 3008 full hybride 4x4 qui serait "très très très peu polluant".

Ford a présenté deux modèles économiques et écologiques sur le Salon Mondial de l'Automobile 2008 cette année, en attendant de continuer à améliorer les motorisations classiques pour une voiture plus "verte".
A l'occasion du Salon Mondial de l'Automobile 2008, Mercedès était en colère contre le gouvernement,  trop démagogique selon François Le Clech', directeur général de la marque. Selon lui, ce n'est pas en "encourageant le low cost qu'on pourra développer la recherche et le développement".
Très performante dans le domaine environnemental, la marque Toyota a abordé le Salon Mondial de l'Automobile 2008 sereinement grâce à une gamme de produits  éco-compatibles. Cependant, le président de Toyota France met en avant les coûts de commercialisation d'une voiture propre qui en freinent, pour le moment, l'utilisation à grande échelle.
Peugeot serait prêt pour la voiture "propre", d'après les termes de son directeur général Jean-Philippe Collin. Ce seraient néanmoins les coûts de production, le manque d'infrastructures et le comportement des automobilistes qui en freineraient le développement.
Selon les termes de son président, le groupe Porsche propose une gamme de voitures prenant en compte les impératifs écologiques actuels. La célèbre marque souhaite continuer à s'adapter aux besoins environnementaux tout en rappelant qu'il y aura "un choix politique à faire pour la voiture propre".
La hausse du coût des matières premières sensibilise particulièrement la marque BMW  qui se targue pourtant d'être un constructeur tout aussi respectueux de l'environnement que les autres.
Le comportement des automobilistes face aux enjeux écologiques et la crise du pétrole montre qu'il ne reste plus à l'industrie qu'à créer des voitures totalement vertes pour qu'elles soient adoptées !
Ajouter le suffixe bio à un produit et l’affubler d’un logo vert, ne le rend pas respectueux de la nature. C’est le cas du biocarburant E10, tout aussi polluant que l’essence classique et largement nuisible.

Les constructeurs automobile communiquent beaucoup sur leurs actions, marginales, en faveur de la réduction des émissions de CO2 de leurs véhicules, mais agissent peu. Land Rover communique peu mais agit en compensant l’empreinte écologique des 4*4 qu’il produit liée à leur production et à leur 75000 premiers kilomètres.

La marque américaine Lexus, concourt, cette année, pour la palme d’or de la langue de bois en vantant dans l’une de ses publicités, les mérites de l’un des moteurs hybrides les plus polluants du moment.