Très performante dans le domaine environnemental, la marque Toyota a abordé le Salon Mondial de l'Automobile 2008 sereinement grâce à une gamme de produits  éco-compatibles. Cependant, le président de Toyota France met en avant les coûts de commercialisation d'une voiture propre qui en freinent, pour le moment, l'utilisation à grande échelle.

Dans un marché actuel de plus en plus préoccuppé  par les questions écologiques, l'avenir semble être à la voiture propre, direction dans laquelle s'oriente Toyota en développant largement le concept d'hybridation.  

Tout en travaillant également sur les énergies fossiles, Toyota considère les moteurs hybrides comme le trait d'union idéal pour consommer peu lors des petits trajets et fonctionner au carburant pour les départs en vacances par exemple. Le principe est donc de creuser l'idée d'une voiture avec recharge sur secteur, alliant tous les avantages de l'hybride et de l'électrique.

Quant à l'arrivée d'une voiture propre sur le marché, dont il existe déjà des prototypes au Japon  et aux Etats-Unis, il faudra attendre que les industriels découvrent une solution pour réduire les coûts de production et de commercialisation d'un modèle entièrement écologique, d'après le président de Toyota France.  Une quinzaine d'années seraient vraisemblablement nécessaires pour développer le concept d'une voiture propre sur le marché.