Pour arrêter de jeter des aliments à cause de dates limites de consommation dépassées, il convient de comprendre ce qu’elles représentent réellement. Les dates limites de consommaton ou de péremption correspondent à des conventions qui sont définies par des fonctionnaires de Bruxelles (oui, ceux qui sont très bien payés, ne paient pas d’impôts et nous empêche de tourner en rond)...

Ils définissent, année après année, des régles qui permettent au marché unique de vendre les mêmes marchandises dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne. Ces fonctionnaires ont pris de larges précautions concernant les dates limites de consommation indiquées sur les emballages afin de couvrir les cas extrêmes: chaîne du froid plus ou moins respectées, réfrigérateur fonctionnant chez vous plus ou moins bien, marge de manoeuvre des industriels dans leur process de fabrication. Si bien qu’au final, une date limite de consommation signifie plutôt "Vous pouvez consommer sans aucun risque cet aliment avant cette date" ou encore "Vous ne pourrez pas attaquer la grande surface chez qui vous vend cet aliment ne prend aucun risque à vous vendre cet aliment si vous l’achetez avant la date de péremption

Mais elle ne signifie pas que si vous consommez le produit le jour suivant sa date de péremption, vous tomberez malade à cause des bactéries, microbes et autres micro organismes qui ont osé résisté aux procédés de stérilisation de la nourriture industriel.

En tout cas, pas si vous êtes un adulte avec un système de défense immunitaire normal.

Voici les résultats des tests que j’ai réalisé en consommant après les dates de péremptions.

Céréales, pates, riz, blé (sec)

Attention, les observations qui suivent valent pour des adultes et ne concernent pas les enfants. Ne surtout pas faire consommer de produits après date de péremption à des mineurs

Risque sanitaire lié à la consommation après date de péremption

Nul dans les semaines qui suivent la date de péremption
Très bas dans les mois qui suivent
Bas dans les années qui suivent

Evalution du danger à l’oeil nu

Facile

Délai maximum testé sans problème de digestion

3 ans après la date de péremption, sans

Impact sur le goût

Faible

Avertissement

Ces aliments doivent être conservés dans des emballages hermétiques
Il arrive que des mites alimentaires se logent dans les céréales. Ne jamais manger des céréales avant ou après date de péremption qui contiennent des larves, cocons ou filaments non identifiés

Viande

Attention, les observations qui suivent valent pour des adultes et pour des aliments n’ayant pas subit de rupture de la chaîne du froid. Elle ne concernent pas les enfants. Ne surtout pas faire consommer de produits après date de péremption à des mineurs

Risque sanitaire lié à la consommation après date de péremption

Non nul avant même la date de péremption si la chaîne du froid a été brisée avant que vous n’achetiez la viande. Cela arrive fréquement dans les magasins de hard discount (notamment dans le magasin Ed de la rue Clerc où j’habite à Paris)
Elevé dans les jours qui suivent la date de péremption
Extrêmement élevé dans les semaines qui suivent pour la viande fraîche
Bas dans les semaines qui suivent pour les viandes séches (saucisson sec, chorizo, etc...)
Elevé dans les mois qui suivennt pour les viandes séches (saucisson sec, chorizo, etc...)

Evalution du danger à l’oeil nu

Aisé: se fier à l’odeur pour les viandes fraîches. Eviter toute viande qui possède une odeur bizarre, même avant la date de péremption.
La couleur d’une viande fraîche mal conservée vire au brun très rapidement.

Délai maximum testé sans problème de digestion
Une ou deux journées pour les viandes fraîches
Plusieurs semaines pour les viandes sèches (saucisson sec, chorizo, etc...)

Impact sur le goût

Fort (le goût des viandes qui vieilissent varie énormément).

Avertissement

Ne jamais conservé de viande fraîche après date de péremption.

Conseil

Pour éviter de jeter une viande fraîche que vous ne pourrez manger avant la date de péremption, faites la cuire et congelez-là. Mais attention, consommez la rapidement après la cuisson, sinon, l’énergie que vous consommerez pour la maintenir congelée aura un impact négatif sur votre consommation électricique et sur votre note d’électricité.

Fromages, Yaourt et lait stérilisé UHT

Attention, les observations qui suivent valent pour des adultes et pour des aliments n’ayant pas subit de rupture de la chaîne du froid. Elle ne concernent pas les enfants. Ne surtout pas faire consommer de produits après date de péremption à des mineurs.

Risque sanitaire lié à la consommation après date de péremption

Très faible dans les jours qui suivent la date de péremption
Faible dans la semaine qui suit
Important un mois après la date de péremption
Très fort pour les produits laitiers non industriels et non stérilisés dès les jours qui suivent leur date de péremption.

Evalution du danger à l’oeil nu

Aisé: se fier à l’odeur (bien que pour les fromages, l’odeur soit un indicateur difficile à interpréter). Eviter tout aliment présentant un début de moisissure

Délai maximum testé sans problème de digestion

Une semaine pour les crêmes fraîches non ouvertes avant la date de péremption
Deux semaines pour les yaourts
Un mois pour la plupart des fromages
Un mois pour le lait stérilisé avec le procédé UHT

Impact sur le goût

Fort (le goût des viandes qui vieilissent varie énormément).

Avertissement

Les produits laitiers peuvent être à l’origine de graves problèmes sanitaires.

Conseil

Les crêmes et desserts industriels se convervent en général, mal après la date de péremption. Consommez les avant les yaourts ou fromages qui auraient une date de péremption proche.

Pain et patisseries

Attention, les observations qui suivent valent pour des adultes et pour des aliments n’ayant pas subit de rupture de la chaîne du froid. Elle ne concernent pas les enfants. Ne surtout pas faire consommer de produits après date de péremption à des mineurs

Risque sanitaire lié à la consommation après date de péremption

Très fort pour les patisseries fraîches (achetées chez le patissier) qui doivent être consommés sous quelques jours
Très faible pour les pains classiques (baguette, pain, miche traditionnels à base de blé)
Faible pour les pains spéciaux (pain de mie industriel, pain aux multiples céréales) qui peuvent quelques jours après la date de péremption)

Evalution du danger à l’oeil nu

Pour les patisseries fraîches le problème ne se pose pas: il faut les consommer en quelques jours
Pour les patrisseries industrielles, nos tests ne permettent pas de mettre en évidence des régles valables. Ne pas les consommer après les dates de péremption
Pour le pain, ne pas consommer les pains présentant des moisissures.

Délai maximum testé sans problème de digestion

Une à deux semaines pour les pain, baguette, miche traditonnels à base de blé.
Une à deux journées pour les pains spéciaux (multi céréales).

Impact sur le goût

Fort

Avertissement

Les pains industriels vendus sous emballages hermétiques se dégradent rapidement après leur date de péremption y compris s’ils n’ont pas été ouverts.

Conseil

Ne pas jeter le pain rassi, ne serait-ce que pour la valeur symbolique.
Au pire, le consommer le matin, avec du beurre, du miel ou de la confiture. Le pain perdu (pain revenu dans une poele avec du lait et des oeufs) constitue une alternative ludique, surtout si vous avez des enfants.