Le réfrigérateur et le congélateur fonctionnent continuellement et sont particulièrement énergivores. Il est pourtant possible de diminuer la consommation électrique de son réfrigérateur ou congélateur en choisissant bien son modèle. En effet, il existe aujourd’hui des appareils plus adaptés aux enjeux écologiques.

 

Les meilleurs progrès en terme d’économie d’énergie concernent les "appareils à froid". Ces nouveaux réfrigérateurs ou congélateurs ont d’ailleurs fait évoluer l’échelle de l’étiquette énergie puisqu’ils ont spécialement été créées pour des catégories A+ et A++. Même s’ils restent plus coûteux pour l’instant, ils constituent un bon investissement puisque plus économique à l’usage.


Mieux vaut évaluer ses besoins avant d’investir. Il faut compter environ 100 litres de contenance pour une personne, et de 50 à 60 litres par personne supplémentaire. A noter que tout espace vide consomme inutilement de l’énergie pour le refroidir.


Consulter l’étiquette énergie lors de l’achat est indispensable pour déterminer l’efficacité énergétique d’un appareil. Mais il est tout aussi important de comparer les consommations absolues, le classement énergétique ne rendant pas compte du volume du réfrigérateur. Classés en catégorie A pour leur performance, certains réfrigérateurs américains avec distributeur de glaçons et écran LCD consomment près de deux fois  plus d’électricité qu’un appareil classique de même catégorie !


Pour les appareils combinés, on recommande plutôt les modèles à double compresseur, c’est-à-dire un moteur pour le réfrigérateur, un autre pour le congélateur. Ainsi, le congélateur n’a pas besoin de se remettre en marche pour faire du froid lorsqu’on ouvre la porte du frigo. Un réfrigérateur et un congélateur séparés restent une meilleure solution pour consommer moins d’énergie.


On préfère le "congélateur coffre" s’il est séparé du réfrigérateur. Moins gourmand en énergie qu’un congélateur "armoire", ce type d’appareil permet de garder l’air froid au fond pour qu’il ne s’échappe moins quand on ouvre la porte. Les modèles "coffres" étant toutefois plus gros, mieux vaut être sûr d’en faire bon usage. Quant au congélateur "armoire", il est moins énergivore s’il comporte des tiroirs de rangement car le froid y reste mieux piégé en ouvrant la porte.


Les appareils à froid ventilé ou "no frost" sont à proscrire car ils occasionnent une dépense de 30% d’énergie supplémentaire. Certes, ils évitent la formation du givre et les mauvaises odeurs, mais on peut obtenir le même résultat avec un appareil classique sans surconsommation grâce à de bonnes habitudes.


L’idéal est d’installer les appareils à froid loin des sources de chaleur (radiateur, four, lave vaiselle...). La cave ou le garage sont, par exemple, parfaits pour y placer son congélateur puisque son efficacité n’en sera que meilleure.


Enfin, encastrer les appareils est une mauvaise idée s’il n’y pas d’espace suffisamment grand au-dessus et sur les côtés. Les espaces autour de l’appareil permettent à l’air de mieux circuler pour évacuer les calories émises par la grille située à l’arrière qui a pour but de les rejeter à l’extérieur. A défaut, l’appareil devra consommer plus pour faire du froid.