Trier ses emballages, c’est économiser de l’énergie. Le recyclage des déchets a permis d’éviter de rejeter l’équivalent de gaz carbonique d’une ville de 900 000 habitants. Verre, plastique, papier, bois, acier ou aluminium.. Les matières premières sont réutilisées grâce au recyclage des déchets.

 

Sur environ 12 millions de tonnes de déchets d’emballage produites chaque année en France, la moitié sont recyclées. Le recyclage de déchets concerne 75% des papiers et cartons pour seulement 20% des plastiques.


Le recyclage des déchets est primordial dans une optique écologique car la plupart des matières premières y trouvent un nouvel usage si l’on utilise les bacs prévus à cet effet ou qu’on dépose ses ordures dans un centre de tri.


Le recyclage des déchets n’est pourtant pas toujours la meilleure solution. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a mis en lumière qu’un pot de yaourt en plastique, qu’on ne recycle pas en France, est moins énergivore qu’un pot en verre de même taille, recyclé à 50%, en tenant compte du cycle de vie d’un produit, de sa fabrication à son élimination.


Le recyclage des déchets reste fondamental pour notre planète, même si ces récentes découvertes ou d’autres bémols sont venus compliquer la situation. La consigne des bouteilles en verre est par exemple le meilleur moyen d’économiser de l’énergie, car la matière première est réutilisée à l’infini sans nouvelle transformation. La France a pourtant abandonné cette pratique parce que notre système de distribution est trop centralisé et les lieux de production trop disséminés.


Autre déception, certains matériaux sont recyclables mais pas rentables. Il ne faut pas déposer de sacs en plastique, d’emballages de stylos ou de brosses à dents dans un bac de recyclage. En centre de tri, la manutention de ces objets contenant peu de matière n’est pas rentable économiquement parlant. Ces plastiques usagés trouveraient une meilleure utilisation comme combustible pour les incinérateurs.


Le recyclage des déchets, c’est avant tout et surtout des petits gestes malins au quotidien qui font beaucoup pour l’environnement. Penser à donner ses vieux livres, meubles, ou objets dont on ne veut plus à une association caritative plutôt que de les jeter fait des heureux tout en préservant la planète. Emmaüs, Croix Rouge, les possibilités ne manquent pas, sans compter qu’il existe 43 "recycleries" en France.