La marque américaine Lexus, concourt, cette année, pour la palme d’or de la langue de bois en vantant dans l’une de ses publicités, les mérites de l’un des moteurs hybrides les plus polluants du moment.


Les constructeurs automobiles font partie des champions du green washing (utilisation falacieuse de prétendues vertus écologiques de produits ordinaires), mais Lexus remporte la palme avec une publicité de février 2008, parue en quatrième de couverture du magazine économique l’expansion, n°272).

La publicité est entièrement axée sur les mérites de la motorisation hybride, Lexus Hybrid Drive (un moteur essence V6 couplé à deux moteurs électriques, tout cela pour une seule voiture) et ses prétendues faibles émissions de CO2. En réalité, les deux modèles émettent, sur le papier (donc, plus en réalité), respectivement 186g et 219g de CO2 par kilomètre parcouru, ce qui correspond à la fourchette haute des émissions de CO2 des véhicules mis sur le marché actuellement: pour chaque millier de kilomètre parcouru, ce sont plus de 220 kg de CO2 qui sont rejeté dans l’air. Autrement dit chaque année, un 4*4 lexus motorisé par le système Lexus Hybrid Drive rejette 3 tonnes de CO2 s’il parcoure 15000km. Logiquement, ces Lexus sont éligibles aux malus écologique (écopastille) taxant les véhicules les plus polluants.

Lexus LS 600H hybrid DriveCe bilan est encore aggravé par le fait que les conducteurs de 4*4 (de marque Lexus ou autre), conduisent plus nerveusement et plus rapidement que les autres automobilistes, ce qui signifie que les émissions effectives des 4*4 sont supérieures aux émissions annoncées sur le papier (qui correspondent à des émissions théoriques réalisées dans des conditions optimales). Donc, le niveau d’émission de CO2 effectif de ces deux modèles Lexus, se situe entre 200g et 300g par kilomètre parcouru.

Lorsque l’on compare cela avec les émissions d’une petite citadine à motorisation essence toute simple (110g à 130g), on voit donc que la motorisation hybride des Lexus ne sert pas du tout à protéger l’environnement, mais simplement à réduire la consommation des 4*4 afin de préserver le segment de marché le plus polluant de l’automobile.

L’existence de 3 moteurs (un moteur essence V6, deux moteurs électriques) dans une seule voiture alourdit le bilan écologique car cela renchérit le coût écologique de sa production et de son recyclage.

Notre conseil: si vous désirez acheter une automobile, évitez les 4*4 Lexus.

 

Publicité Lexus Hybrid Drive