Les habitudes de consommation des Français s’accordent peu avec les enjeux écologiques actuels. Apprendre à consommer autrement est pourtant indispensable pour diminuer l’empreinte écologique de nos achats. Voici quelques réflexes simples à adopter pour un panier à provision plus léger et malin.


Identifier le superflu lorsque l’on fait ses courses peut contribuer à diminuer l’empreinte écologique du mode de consommation des Français. Se demander si l’on a vraiment besoin de tel produit permet d’alléger son caddie.


Il est impératif de se détacher des messages publicitaires qui incitent à la consommation sous toutes ses formes. Promotions, cartes de fidélité... Mieux vaut ne pas s’y intéresser pour diminuer l’empreinte écologique de ses achats. Cela passe en effet par moins acheter sans réfléchir.


Il y a parfois d’autres solutions que de remplacer systématiquement un bien par un autre. Pourquoi ne pas faire ressemeler une paire de chaussures plutôt que d’en racheter une ’ Lorsque cela vaut le coup, une réparation peut éviter un achat pas toujours nécessaire.


Diminuer l’empreinte écologique de ses achats, c’est aussi traquer ceux qui répondent à un besoin ponctuel. En effet, ils ne sont pas toujours utiles : la plupart des Français utilisent en moyenne une heure par an leur perceuse. Mieux vaut alors s’en faire prêter une occasionnellement que de l’acheter.


Choisir des produits durables est également essentiel pour diminuer l’empreinte écologique de ses achats. Pour ce faire, lire attentivement les étiquettes, préférer les produits à base d’énergies renouvelables est indispensable. On recommande aussi la sélection de biens qui ont nécessité peu de traitements chimiques et surtout peu de transport.


D’autres gestes élémentaires comme privilégier les objets réutilisables ou rechargeables et délaisser le jetable permettent aussi de mieux consommer. De manière plus générale, opter pour l’investissement de qualité pour un usage durable en calculant à long terme est fondamental aujourd’hui.