Peugeot serait prêt pour la voiture "propre", d'après les termes de son directeur général Jean-Philippe Collin. Ce seraient néanmoins les coûts de production, le manque d'infrastructures et le comportement des automobilistes qui en freineraient le développement.

Il n'existe pas de solution miracle en terme de construction automobile écologique, d'après le DG de Peugeot, mais c'est en créant diverses solutions, qu'on peut, pas à pas, réduire notre consommation de carburant et adopter un comportement responsable en terme d'environnement.

Peugeot voit en effet dans le Salon Mondial de l'Automobile 2008 l'opportunité de présenter ses nouveaux modèles plus "verts". Ainsi le "cross-over", un coupé sportif,  sera proposé pour ses qualités dans le domaine écologique. Peugeot est également fier de son concept hybride entre scooter et voiture, répondant à son souci de mobilité en milieu urbain.

Selon cette célèbre marque française, il reste de nombreux progrès à faire dans le domaine des moteurs thermiques pour réduire les émissions de gaz carbonique et la pollution. Le micro-hybride est également une solution intéressante, dans laquelle s'est beaucoup illustrée Peugeot selon son Directeur Général.

Il semble pourtant que ce soit la marque japonaise Toyota qui en ait développé le concept la première. Néanmoins il reste vrai que PSA s'est beaucoup penché sur la réduction de la consommation de carburant, notamment en proposant des pneumatiques à basse résistance au roulement.

Enfin, la marque phare française affirme être prête pour la voiture propre en terme de produit mais met en cause le coût industriel, le manque d'infrastructures, et le comportement des consommateurs. Une analyse récente montre pourtant que 90% des automobilistes seraient prêts à acheter une voiture roulant électrique ou hybride, à rouler au biocarburant et autres technologies plus écologiques.