Dispositif thermodynamique permettant de transférer la chaleur du milieu le plus froid vers le milieu le plus chaud, la pompe à chaleur sert généralement à chauffer son habitation. Popularisée pour ses bienfaits écologiques puisqu'elle utilise l'énergie renouvelable, la pompe à chaleur mérite bien quelques éclaircissements sur son fonctionnement.

La pompe à chaleur présente l'intérêt de pouvoir  capter  l'énergie thermique de l'environnement extérieur (et donc gratuite) pour la diffuser à l'intérieur d'un bâtiment afin de le chauffer.

Concrètement, la première phase se passe au niveau de l'évaporateur. Contenue dans la source froide, la chaleur est prélevée du milieu naturel pour être transmise au fluide frigorigène alors à l'état liquide. Celui-ci se transforme peu à peu en vapeur à mesure que  la température augmente.

Ensuite, le compresseur aspire le gaz pour le comprimer sous haute pression. Le gaz atteint alors 90°C, pour entrer en contact avec la source chaude, (25°C),  dans le condenseur. La température du gaz  diminue pour laisser une partie de la chaleur à la source chaude.  Les deux étant alors environ à 45°C, le gaz se condense et se liquéfie à nouveau.

C'est le détendeur qui va assurer la suite du processus. En créant un environnement sous basse pression, la température du gaz liquide chute jusqu'à 20°C. C'est à nouveau dans l'évaporateur que le liquide sous basse température touche la source froide, restée néanmoins plus chaude, portant ainsi le liquide jusqu'à ébullition pour être ensuite ré-aspiré par le compresseur.