Guide du chauffage écologique

Le chauffage est la principale source d’émission de gaz carbonique des particuliers avec le transport.

Investir dans un mode de chauffage écologique est donc, critique pour tout citoyen désireux de réduire son empreinte écologique.

  • Cheminée
  • Poêle à bois
  • Chaudières à bois
  • Chaudière à fuel à condensation
  • Chaudière à gaz à condensation
  • Chauffage solaire
  • Géothermie
  • Chauffage électrique
Plusieurs labels permettent de vérifier la conformité des poêles ou cheminée avec la législation.
Outre le crédit d’impôt, vous pouvez bénéficier d’un taux de TVA à 5,5% pour des travaux réalisés avant le 31 décembre 2010, dans certains cas.
Le tubage (encore appelé gainage ou chemisage) permet de protéger et d’améliorer l’état du conduit.
Le ramonage d’une cheminée permet de nettoyer le conduit afin d’éliminer la suie et autres déchets de combustion. A faire une à deux fois par an selon votre assurance, le ramonage est indispensable au bon fonctionnement de votre cheminée.

Le prix d’une  cheminée, d’un insert ou d’un poêle, dépend de son design, de sa longévité et de ses performances énergétiques.

Comparaison des performances énergétiques d’une cheminée, d’un inser et d’un poêle.

Il existe diverses sortes de bois. Le bois diffère selon qu’on choisit un feuillu dur, un résineux, que votre cheminée fonctionne aux bûches, aux plaquettes ou briquettes. Voici un petit topo pour mieux vous y retrouver.
Le chauffage au bois est très en vogue actuellement pour ses vertus écologiques et écologiques alliées à son efficacité. Performant tant pour votre chauffage central que pour celui d’appoint, le chauffage en bois vous fait bénéficier en outre d’un crédit d’impôt.

Les points forts et points faibles des cheminées à bois, éthanol, à gaz et électrique.

La cheminée électrique cherche à reproduire l’aspect d’un modèle traditionnel au bois, tout en étant moins contraignante. Et dans des pays où l’électricité est d’origine nucléaire, pas de rejet de CO2...

La cheminée à gaz chauffe bien tout en rappelant l’apparence d’un modèle traditionnel. Mais attention, qui dit gaz, dit rejet de CO2 et réchauffement climatique.