Toujours plus modernes et plus performants, les équipements high-tech ont la côte... Mais dépensent beaucoup d’électricité. La consommation électrique des ordinateurs et écrans plats aurait en effet tendance à étouffer tous les progrès fait dernièrement en terme d’économie d’énergie...


Avec des écrans toujours plus voraces en énergie, difficile de conjuguer appareils multimédia et souci de l’environnement... Lecteur de DVD, ordinateur, téléviseur à écran plat, décodeur... La haute technologie s’invite dans de nombreux foyers pour un plus grand confort, mais de plus grandes dépenses d’énergie...


Les consommateurs ne sont pourtant pas les seuls responsables. L’étiquette énergie n’étant pas obligatoire sur ces produits, il y a un manque d’information quant à la consommation électrique des ordinateurs, écrans plats etc. Seul le Label Energy Star renseigne sur la sobriété énergétique des appareils informatiques.


Plus de la moitié des ventes dans ce domaine, les écrans à plasma et à cristaux liquides sont de vrais gouffres énergétiques. Un fonctionnement de 4h/jour représente le double de la consommation d’un réfrigérateur ! Les petits écrans LCD restent certes moins gourmands que les écrans cathodiques bien que leur consommation dépasse les 80 cm de diagonale.


Il est donc indispensable de bien réfléchir avant d’investir. Taille de l’écran, consommation en veille... Autant d’éléments à prendre en compte pour la consommation électrique des écrans plats ou ordinateurs. Petite astuce pour une économie d’énergie : préférer le décodeur TNT intégré au boîtier séparé.


Côté ordinateur, les vieux écrans cathodiques consomment beaucoup d’électricité. Il faut compter 60% d’énergie de plus que pour les écrans plats à cristaux liquides, voire jusqu’à 80% de plus que pour les ordinateurs portables. Choisir un écran plat avec le Label Energy Star offre de bonnes économies d’énergie, mais pour ce faire il faut configurer l’appareil pour une mise en veille au bout de quelques minutes d’inactivité. Les imprimantes, scanner, et autres graveurs ne doivent être allumés qu’en cas de besoin.


Autre dépense d’énergie, les box, avec lesquelles on reste parfois branché continuellement car elles cumulent internet haut débit, téléphone et télévision numérique. Conséquence : de 200 à 400 kWh par an, ce qui représente la consommation d’un réfrigérateur-congélateur, voire le double si l’on tient compte de la consommation de l’ordinateur.


De simples gestes comme éteindre la nuit la partie reliée à la télévision ou débrancher la box en cas d’absence permettent des économies d’énergie.