Comment concilier tâches ménagères et écologie ’ L’éponge, par exemple, n’est pas si innocente qu’elle n’y paraît. Petite, discrète, oui, mais aussi peu adaptée aux soucis environnementaux actuels. De l’utilisation de ressources fossiles à sa faible capacité de recyclage, en passant par ses modes de fabrication énergivores... Il y a encore de gros efforts à accomplir pour en faire un produit d’entretien "vert" !


Le modèle le plus adapté à l’écologie est l’éponge végétale, à base de viscose issue de cellulose (pulpe de bois) et de coton, mais aussi de particules de sel pour former les trous caractéristiques éponges. Celle-ci est biodégradable, c’est pourquoi on la recommande si vous souhaitez concilier ménage et environnement. Le top serait évidemment de se servir d’une éponge végétale, d’origine animale, récoltée depuis l’antiquité, entièrement naturelle. Quant aux éponges classiques et synthéthiques, elles se composent de mousse de résine (dérivée du pétrole), jaune bien sûr, souvent traitée à l’aide de produits chimiques qui lui donnent couleur et résistance. Elle n’est bien sûr pas bio-dégradable, et si, en outre, elle est dotée d’une face abrasive, l’adjonction d’une colle capable de résister à l’eau grève son impact écologique.

Si éponge et écologie ne font pas bon ménage c’est aussi en raison du procédé de fabrication des abrasifs qui sont extrêmement énergivores. Heureusement, les Français ont l’habitude de prolonger la durée de vie des éponges jusqu’à leur extrême limite et sont les plus gros consommateurs d’éponges végétales d’Europe.

Quelques bonnes nouvelles viennent réconcilier éponge et écologie. Spontex, le leader européen de l’éponge, s’est penché sur une stratégie de développement durable, en essayant de changer le mode de production de l’abrasif qui se distingue comme étape de fabrication ayant le plus d’impact, d’après une étude faite en partenariat avec l’ADEME. Et pendant l’utilisation, c’est la consommation d’eau qui prime : le consommateur a aussi sa part de responsabilité !

En outre, gros atout écologie, les éponges "vertes" vont bientôt arriver en France : Twist Sponges est la première marque (américaine) d’éponges composées à 100% de cellulose issue de forêts gérées durablement - ces éponges sont aussi biodégradables, puisque sans teinture ni produit chimique, et conditionnées dans un emballage minimaliste et recyclable.

À notre échelle, que peut on faire pour conjuguer ménage et environnement ’ Pour respecter les enjeux de l’écologie, votre éponge ne doit pas avoir d’abrasif intégré, mieux vaut les acheter séparément. Préférez les éponges végétales, de surcroît lorsqu’elles proviennent de marques proposant des éponges végétales à base de fibres de cellulose issues de forêts gérées durablement (certification FSC par exemple). Une option encore meilleure pour notre planète, c’est le modèle en loofa, un fruit en forme de concombre, originaire d’Asie et cultivé en Amérique du sud depuis des décennies, dont on utilise la fibre pour créer une éponge exfoliante pour la toilette et les usages domestiques

Pour compléter tous ces efforts, veillez à limiter votre consommation d’eau et à utiliser un produit lavant ne contenant pas d’ingrédients néfastes pour la faune aquatique.