La voiture à moteur hybride est une bonne solution pour se déplacer en ville en polluant moins. Elle n’est pourtant pas encore très développée en France. De nouveaux modèles voient bientôt le jour, c’est donc l’occasion de troquer son véhicule essence ou diesel pour une voiture à moteur hybride.

 

Plus une voiture est puissante, plus elle consomme d’énergie et plus elle pollue. C’est notamment le cas des 4x4 en ville qui ne respectent absolument pas l’environnement. Quant au diesel, il est certes moins vorace que l’essence et rejette moins de dioxyde de carbone... Pour 30 à 100 fois plus de particules. 23% des diesels ont été équipés de filtre à particules en 2006 mais leur efficacité diminue avec la taille des particules.


On peut néanmoins choisir un modèle - diesel ou essence- le moins polluant qui soit grâce au palmarès publié par l’Organisation mondiale de la protection de la nature (WWF) et l’association Consommation. Ce classement se base sur la consommation des véhicules diesel et essence, leurs rejets de gaz carbonique et leur nuisance sonore. L’étiquette énergie, devenue obligatoire pour les voitures depuis 2006, est également un bon indicateur de leur degré de pollution.


Autre moyen de rouler sans trop polluer, le système Stop&Start , qui consiste à stopper le moteur thermique en dessous de 6km/h pour redémarrer dès que le conducteur lâche la pédale de frein ou passe une vitesse. Ce système économise 10% de consommation en ville, voire 20% dans les embouteillages. Seules quelques petites voitures citadines et quelques hybrides en sont équipées pour l’instant, mais une généralisation n’est pas exclue.


La voiture à moteur hybride offre une autre alternative bénéfique pour l’environnement. L’idée est de conjuguer les bienfaits du moteur électrique (silencieux et sans rejet de gaz carbonique) aux avantages du moteur thermique (autonome notamment). Electricité au démarrage et dans les embouteillages, moteur thermique sur la route, la voiture à moteur hybride a tout bon !


La voiture hybride consomme donc moins de carburant (5/100 km) et rejette moins de gaz carbonique (104g de dioxyde de carbone/km). Elle est donc plus économique et écologique que la plus petite des citadines 2 places et consomme 20% de moins qu’un diesel.


Il ne s’est pourtant vendu que 6 400 voitures hybrides en France en 2006 sur les deux millions d’immatriculations nouvelles annuelles. Les prix restent en effet élevés pour l’instant et le choix restreint. Bonne nouvelle cependant : le coût de l’hybride tendrait à s’aligner sur celui d’une diesel grâce aux aides financières accordées.


Cette année verra aussi l’arrivée sur le marché de nouveaux modèles de voiture à moteur hybride équipées d’une batterie plus puissante et rechargeable sur un prise secteur. Il sera donc possible d’utiliser seulement l’électricité en ville puisqu’elles gagneront 40 km d’autonomie au lieu des 2 km actuels.