Une maison passive n’est pas une maison où les gens sont calmes, mais une maison qui ne consomme presque pas d’eau ou d’énergie. Le concept vient d’Allemagne.


Certains scientifiques estiment que l’énergie solaire, l’énergie nucléaire, l’énergie éolienne, l’énergie hydrauélectriques, pour aussi rapides qu’elles soient à se développer risquent de ne pas suffire à satisfaire les besoins croissants d’un monde en compétition pour les ressources et l’énergie.

Qu’on le veuille ou non, il va falloir partager l’énergie avec les petits gars qui appartenaient jadis à ce que l’on appelait le tiers monde, soit 4 ou 5 milliards d’êtres humains, là où auparavant, le gateau se partageait entre 1 milliards de bonshommes.

D’où l’intérêt des recherches menées depuis quelques années autour de la maison qui ne consomme pas d’énergie, la maison passive. Passive dans le sens où elle n’impacte pas l’environnement et se suffit à elle-même.

En théorie, c’est une utopie, mais l’introduction de nouvelles technologies, de nouveaux matériaux et un retour à des méthodes ancestrales de conception de l’habitat sont en train de transformer cette utopie en réalité.

Si la mise en oeuvre est un peu complexe, les principes de la maison passive sont faciles compréhensibles:

1. La maison passive est orientée au sud afin de capter au mieux le soleil

Pour les ignard comme moi qui n’ont jamais compris comment une maison ne pouvait être orientée qu’au sud (sachant que comme elle a 4 côtés, il y en a forcément un qui regardera vers le nord): orienter une maison au sud, signifie que les pièces qui présentent les plus grandes ouvertures se situe du côté qui sera le plus ensoleillé (le côté sud). Normalement, ce sont également les pièces à vivre (séjour, cuisine) qui ont le plus besoin de chauffage, les chambres, par exemple, étant des pièces pouvant être orientés nord, car le besoin de chauffage y est inférieur.

2. La conception des maisons passives minimise les échanges de chaleur avec l’extérieur

Il s’agit de faire disparaître autant que faire se peut les ponts thermiques: une fenêtre simple vitrage constitue par exemple, un joli pont thermique.

3. La maison passive est isolée

Il faut y incorporer des matériaux très isolants.

4. La maison passive gére ses courants de chaleur

Grâce à un système d’aération centralisée (une sorte de climatisation non polluante et à très faible consommation d’énergie), la maison autorégule les mouvements de chaleur.

5. La maison passive recourt aux énergies renouvelables.

Panneaux solaires thermiques, bois, etc sont autant de moyen de ne pas recourir à l’energie de l’extérieur.

 

Votre maison est-elle passive ’

L’institut Allemand de Darmstad "PassivHaus Institut" a défini un certain nombre de critères pour permettre de qualifier

1. La maison passive nécessite moins de 15kwh/m2 pour se chauffer

(C’est sur le chauffage qui représente les 2/3 de la consommation en énergie d’un foyer français moyen que l’on réalise l’essentiel de l’économie d’énergie. La maison passive consonneme 10 fois que en chauffage que les habitations traditionnelles)

2. La maison passive est étanche à l’air.

Mais on peut y respirer tout de même. Cela signifie que la circulation d’air est soigneusement pensée, contrôlée et que les murs, les jointures, etc.. ne laissent passer l’air ni dans un sens, ni dans l’autre.

3. La maison passive consomme moins de 12Okwh/m2 et par an

L’ordre de grandeur ne vous dit peut-être rien mais sachez que c’est moins que la moyenne actuelle qui est de 210kwh/m2 et par an mais qu’il existe une forte marge de progression. Certaines maisons neuves annoncent une consommation de 50kwh/m2 et par an.